Les champignons de Loir-et-Cher

L’inventaire mycologique du département a déjà permis de dénombrer plus de 2500 espèces de champignons.

Source : http://www.atlasdespaysages.caue41.fr/
Carte géologique simplifiée de Loir-et-Cher.
Source : http://www.atlasdespaysages.caue41.fr/

La présence de milieux contrastés dans le département permet à une flore fongique variée de se développer. Les sols, la géologie et les fleuves jouent un rôle majeur dans la différenciation des paysages du Loir-et-Cher. On distingue 8 grandes régions naturelles : les vallées du Loir, de la Loire et du Cher, le Perche, la Beauce, la Sologne, les confins de la Touraine et du Berry. Des formations géologiques contrastées sont à l’origine de conditions édaphiques très différentes dans chaque région. Entre les vallées alluviales, trois paysages principaux se distinguent. Le Perche offre au nord du département un paysage bocager avec des sols issus des argiles à silex du Crétacé. La Beauce est un vaste plateau d’openfield, de sols limoneux cultivés recouvrant des formations calcaires. La Sologne des forêts et des étangs se caractérise par des sols sableux ou argileux acides souvent hydromorphes, issus d’alluvions anciennes et des formations des sables et argiles de Sologne.

Les prospections mycologiques menées par la SHN41 depuis de nombreuses années dans tout le département ont permis de dresser un inventaire précis des espèces de champignons rencontrées.

Cet inventaire mycologique évolutif initié par Gaston Garnier a déjà permis de dénombrer plus de 2500 espèces, réparties dans 82 familles. Ce travail constitue une base de connaissance essentielle qui a été utilisée pour l’élaboration de la liste rouge des champignons de la région Centre Val-de-Loire. Elle constituera la base d’un futur atlas des champignons de Loir-et-Cher. La numérisation de cet inventaire est en cours de réalisation.

Publicités