Histoire de la botanique en Loir-et-Cher

Fritillaria meleagris

Fritillaria meleagris

Noël Capron, orléanais, ( XVIème siècle ) est le premier ayant laissé une trace dans l’histoire de la botanique en Loir et Cher, c’est en effet lui qui découvrit la fritillaire pintade ( Fritillaria meleagris ) et lui donna son nom de genre.

Quelques autres suivirent, nous pourrions citer Reneaulme, Gaston d’Orléans ( créateur d’un célèbre jardin botanique au château de Blois ), Brunyer, Morison, mais l’âge d’or de la botanique en Loir et Cher est le XIXème siècle. Nombre de médecins, pharmaciens, instituteurs ou prêtres, herborisent, s’échangent des échantillons et des observations et surtout compilent leurs découvertes dans des publications et ( ou ) des herbiers encore consultés aujourd’hui par les botanistes.

Citons dans l’ordre alphabétique pour les plus connus :

  • M. Blanchet  médecin à Blois puis à Ménars, collaborateur de J.Lefrou
  • A.Boreau pharmacien à Nevers réalise un herbier et une « Flore du Centre de la France » ( 1840 ) dans laquelle il résume tout ce que l’on savait sur la flore du Loir et Cher (il n’a pas herborisé en Loir et Cher mais correspondait avec les botanistes du département)
  • Charlot pharmacien à St Aignan constitue un herbier du Loir et Cher
  • A.Franchet conservateur des collections du château de Cheverny puis botaniste au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, il produit de nombreuses publications dont la plus recherchée aujourd’hui est sa « Flore de Loir et Cher » ( 1885 ) qui permet encore aujourd’hui de retrouver des espèces rares.
  • J.Lefrou curé de Cour Cheverny, il réalise avec M.Blanchet un herbier et le « Catalogue des plantes qui croissent spontanément dans le département du Loir et Cher » ( 1837 )
  • L.Legué juge de paix à Mondoubleau, réalise un herbier conservé à la SHN et le « Catalogue des plantes vasculaires qui croissent naturellement dans le canton de Mondoubleau » (1891)
  • E.Martin  président honoraire du tribunal de Romorantin écrit le «Catalogue des plantes vasculaires et spontanées des environs de Romorantin », son herbier est conservé au Musée de  Sologne à Romorantin.
  • R.Monin , médecin, il réalise un herbier du Loir et Cher,  un herbier de France et une florule de bryologie. Son herbier du Loir et Cher est conservé au Muséum d’Histoire Naturelle de Blois, il a été confié en 2003 au Conservatoire botanique national du Bassin parisien pour validation et informatisation.
  • Moreau réalise un herbier de France et de Loir et Cher conservé au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) et un herbier de cryptogames conservé à la SHN en très bon état.
  • L’abbé Segret publie « La botanique en Sologne autrefois et aujourd’hui » (1925)
  • Enfin citons Séjourné, C.Florance (président de la SHN41 de 1901 à 1931) et quelques autres botanistes de la société, qui commencèrent un herbier de Loir-et-Cher, celui-ci, en très mauvais état, n’a pas été conservé mais Josette di Rosa a enregistré toutes les données correspondant à chaque plante de l’herbier

Pendant plus de 50 ans, plus aucune publication ne concernera la botanique en Loir et Cher et parmi les ouvrages actuels aucun ne présente de façon exhaustive la flore du département.

Le botaniste peut néanmoins se référer à quelques publications, souvent introuvables actuellement !

  • « Flore et végétation de la vallée de la Loire » (1981)  par Robert Corillion (†), utilisée par tous les botanistes de la vallée de la Loire qui ont la chance de la posséder.
  • « Répartition des plantes rares ou localisées de Sologne » (1986) par B. Lunais (†), P. Maubert et G. Guillot
  • « Les orchidées sauvages de la région Centre » (2002)  Travail collectif de la Société d’Orchidophilie Centre Loire.
  • « Flore patrimoniale et exotique envahissantes du Val du Cher en région Centre » (Etude de  2005) par A.Reich, publication du Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien (CBNBP)
  • « Atlas de la flore remarquable du Val de Loire entre le bec d’Allier et le bec de Vienne » par L.Boudin, J.Cordier, J.Moret, MNHN

Ainsi que les documents de liaison des correspondants du CBNBP : mars 2003, janvier 2004 et mars 2005 par A.Reich ; juillet 2011 par R.Dupré, J.Cordier et P.Vahrameev.

Publicités