La flore de Loir-et-Cher

Lathyrus palustris

Lathyrus palustris

En prenant comme référence le catalogue de la flore de la région Centre édité par le CBNBP  ( Symbioses n°26 de novembre 2010  J.Cordier, R.Dupré et P.Vahrameev) on peut estimer à un peu plus de 1700 espèces les plantes vasculaires ( plantes à fleurs et fougères ) observées en Loir-et-Cher depuis le XIXème siècle, sans compter les hybrides et les sous-espèces. Parmi ces espèces, environ 19% n’ont pas été revues récemment, parfois depuis plus d’un siècle, et environ 13% sont en danger d’extinction.

Cinq espèces n’existent qu’en Loir et Cher en région Centre et une petite vingtaine dans un autre département de la région.

Eriophorum vaginatum

Eriophorum vaginatum

Ces chiffres ne sont bien sûr jamais définitifs, il y a parfois d’heureuses surprises avec des redécouvertes telle que la Linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum) qui est apparue en forêt de Cheverny grâce aux travaux du garde forestier, et malheureusement des disparitions définitives, la seule station de Céphalantère rouge (Cephalanthera rubra) a disparu du Loir et Cher à la suite de l’entretien d’un fossé !

Un certain nombre d’espèces est actuellement protégé, mais la « liste rouge régionale des espèces menacées » est actuellement en révision et devrait prochainement être publiée, nous la communiquerons aussitôt.

Leucojum aestivum

Leucojum aestivum

Publicités